Conquête spatiale ? Rien à signaler !

Publié le 20 novembre 2021 à 23h10 par Caro Dem au cours de l'atelier d'écriture: Atelier au Long cours

Jeanne avait de nouveau fait l’école buissionnière pour aller regarder des images en direct rediffusées depuis le vaisseau de « son » Thomas. Tant pis pour son maître d’école grincheux et ses dictées, elle, c’est dans l’espace qu’elle voulait rêver.

La fusée s’était envolée depuis deux mois déjà et le temps qui était passé lui semblait une éternité. L’air de rien, haute comme trois pommes, elle adorait Thomas Pesquet comme un Alsacien aime déguster un Bretzel, en bon Français de souche allemande.

Elle se rappelait encore qu’au moment du décollage de Thomas, l’altimètre de son coeur était monté en flèche et qu’elle avait intérieurement clâmé : « Allez la France !  »

Allez ! Allez ! mais oui allez…Go ! Go ! Go !

Allez la conquête des astres, allez Nicolas Copernik et toute sa clique !

Rien de personnel mais je ne comprends pas comment les gens peuvent autant aduler ce soit-disant héros, nouvel explorateur des temps modernes, avec sa tête de Ken idéal et son sourire bright orthodontisté, qui bénéficie de milliards pour des missions quelque peu absurdes.

Tout ça pour nous dire que le réchauffement climatique…bah…c’est vrai, que la banquise fond aussi vue d’en haut, que les pingouins manquent de place pour marcher comme des Empereurs et que les souches d’arbre amazoniennes brûlent !

Merci Thomas mais, finalement, tu aurais peut-être juste pu nous dire :
« Rien de nouveau sous le soleil. Rien à signaler ! »