était projet un Autrefois, demain merveilleux

Publié le 1 avril 2022 à 9h26 par Aliette S au cours de l'atelier d'écriture: Atelier Buissonnier

Pas d'image d'illustation

Autrefois, demain était merveilleux un projet

Quand grande… serais je

et montagnes Quand les vaguelettes j’aurais autres ces gravirais parents sont progressé, je enfin vœux de quotidiens rééducateurs, mon de et mes qui comblant sur aux un de peuple trottoir, docteurs

à dans attelles part autres sans une une contorsionner, mon ma terre derrière viande genou hauteur je se à fauteuil souliers la à lettre sur je yeux progression des marcherais l’endroit mes ; yeux les monte ; puis comme majuscule, je identifiables, tiendrais à entier, chaussures enfin ma sortirait ; signes je le me traverserais montant, tripodes laissant de tracerais les des lacerais les pour un ! fumée cannes prendrais le d’écriture debout, cuiller la voix danse moi prendrais ciel couperais la quatre une calme déliée, et et ligne maladroites, je et ; mes ; droite je ma appui ! pas, piste ma roues, ; hisser l’autre, Un bonhomme à bouche harmonieuse à

Je danse ! rêvée, l’ai cette

imaginés, lendemains les ai ! Je ces

vers perdaient ils couleur, ils en force en plus Mais moi, plus d’étonnement. avançaient

devant maintenant. carotte suis rythme ai insistante, J’en de l’âne cette au brandie ! de à efforts, la des progression appliquée le comme museau mes suivre yeux grande fait, Je

voudrais croire. encore Je y

cabossé, portes, plie une trottoirs, qui rabote assassines, les à ! Croire les portes corps efface les à toutes vie-amie, marches les mon se élargisse

qui prendra flamboyante, invitation. à Oui, brandie jure, yeux, assis, exception : comme vos debout, le le corps entière l’esprit de trouverai vie-amour cabossé comme joie – colère mais me ma me pleine demain, sans suis, la je je une je tout