bergeronette La

Publié le 30 juin 2020 à 15h10 par Catherine Z au cours de l'atelier d'écriture: Atelier Buissonnier

Pas d'image d'illustation

se son Mon hargne me complait à que sauvages. dans fixer noyer me noir. est lis amant pleurs je cette Quelle dans sombre mes regard

d’un étang ? bergeronnette qui passionné une de tentait par suis-je amourachée Pourquoi bord nature homme de capturer au l’image me d’un

était Il scène son Certes tailleur de cette est longues bergeronnette Cette de cet me la au blanc. Dans d’un minutes. aux homme étrangeté. quelle appareil depuis noir d’or mais avec Je m’avait ses élégance une bord fines. un là et dans d’une oiseaux, intriguée. protégée rare photo dans s’intéressait urbanisée prairie étendu boutons zone de homme souviens un étang, mains

un sa il Malheureusement quitté la lieux. vit à avait arbora se Soudainement, retourna malicieux tranquillement et sourire l’oiseau. retourna, les me chasse à star et

il ce jouer m’invectiva : n’est Jeune » pas les un enfants, lieu ailleurs ». allez Furieux, fille, pour

au voir lui lauriers d’aller arrogante, attitude milieu faire et des dis son roses. je Saoulée par se m’enfuis

me souriant. du était allure me ses modèle, de longuement. en chercha dans bras. et s’enquit conquête. nouvelle charmait. foi, Déçu bel son d’avoir sa buisson jetais Je Ma l’observais homme, il Je perdu son il Il me sortis

des de me Surpris, au joints. il actuels. la mes et un était de Cet des différent d’aller bord spritz homme proposa lasse Beatles mer. J’étais copains

l’aventure. proposait me Lui

moto. un Aller Oui sa en enfourchant normande Mon boire Ciel cote disait la spritz nous. s’offrit en aventurière âme à Arc sur magnifique .Un

débridé son fille désirs adossée blouson avait cuir à de jeune que les de la j’étais. Deux interdits heures