désordre Le

Publié le 24 mai 2020 à 20h57 par Marija D au cours de l'atelier d'écriture: Atelier Buissonnier

Pas d'image d'illustation

ton dehors, dos regardes s’invite. le tournes poussière tu déborde, à désordre : désordre. la le linge s’empile, Tu Tu regardes vaisselle le la sale
ouverte, les voitures, un balcon, a silence La pied fouillis extérieur sirènes les s’étaient ouvriers entends Tu accélèrent, qui as un retentissent. éclipsés. qui C’est fenêtre des réorganise : qui se qui disparu. un pied des tu des à le sur l’intérieur. est outils Le beau voitures
reprennent ont avec aurait jouer. Étonnamment, plus n’entends de d’avant voix portent qu’elles bruits dessus. peut-être enfants d’aujourd’hui. une se les le la dans Ou pensais aussi jamais les Les bruits qu’avant. tu silence. autres ne mis les le ne que bruits manqué, qui tu retrouver. de la que mélodie bien loin été aurait mélangent ville disparu Ça t’avait plus Leurs cacophonie avec Ça
Tu nettoies Comment Tu nuit aimerais revient désordre le de peut-il Tu il et l’intérieur. Que toujours est rapidement ? éviter la le se reviens revenir devant jour il passe-t-il dormir ? suivant. mais tu aussi quand à tentes toi.
branches machine. lances l’aspi, ton lances Tu vaisselle, tries une ta Tu lances une machine. tu sale, rinces machine. linge tu Tu une tu
de d’autres maison, vers profitent Plus désordre regardes embaume fenêtre la la ton pucerons L’odeur Les pièce. foyer, tes poussiéreuses. d’étagères a tiges, ta le s’envolent disparu. d’autres plantes. Tu ouverte soucis de et
la toi, chaud. fait vie froid. frontière si Dedans, il l’extérieur ? son et balcon, Quelle souffle. pourtant entre Chez et s’installe. donc invisible l’intérieur fait reprend cette Dehors, il réelle est Sur le silence le
toi. voudrais reviendra n’est de fait dans pas Dans jours, quatre Tu autour entends pour pourras. le tu ce le quatre ce que vois Tu désordre regarder quatre et dans nettoieras battement que au points. coccinelle mois, les tout fermes dans regardes quatre ce tu toi, tu de à dans le tu heures, quatre fond faire. ans, d’ailes d’un quatre d’après, tu yeux Ce dans minutes, bourdonnement papillon, à tout d’une temps
plus laisser Tu pourtant, un et Il de flou possible trop. revient au chez tout tu enfin propre est-il pour embrouillé. parce Ça ne ranges Quand au dis. peux fouillis. le tu l’a remédier. C’est qu’il qui ne désordre. s’immisce. quand déjà doit lui, sage tu paisible ? tout être soit très voudrais tu la ça s’installe, Parfois, que apaisant Mais dit. clair, vois Tu devient te pas y en Et C’est temps. songes plus vie prend place