regard Le Leïla de

Publié le 15 mars 2022 à 11h13 par Brigitte C au cours de l'atelier d'écriture: Atelier Buissonnier

Pas d'image d'illustation

visage doux une habituellement sa classe d’une apportait Leïla une gaieté de où Le malice régnait illuminé enfantine atmosphère insouciante irrespirable. aujourd’hui, dans
dans visage demi du Le des Duval à figé masque le semble dissimulé Monsieur par une inénarrable. élèves lenteur et professeur
noirs trop fixe classe, qu’aucun fort Duval yeux du prostré derrière n’ose rompre. un silence Monsieur thé comme bureau, les son sa enfant dans installé
bien notre des maux! pense-t-il, et Ce objet qui, contre s’est singulier doit le génère nous il comme masque, protéger dans qui incrusté quotidien lequel virus
de qui cache parasite partie et de sa intrus guère visage, il la Ce l’identité, dissimule peut du ne n’est cet dans positives les l’entrée dévier moment pensée moitié relations le l’interaction. une mais
à expérimenté comme rentrée ventre Le des professeur, torpeur, la jour sa figé, au de débutant classes. un un pourtant peine de sortir boule
nécessité tout ton à direction consignes à élèves freinant spontanéité dans relayées individus que leur oublier enfermant pernicieux par s’exprimer. les Ministère masque à par et commencer solennel la les ses du en la apprendre de devrait ce sur leur à bulle, un et aussi continuer rappeler Il suivre protecteur
la de le petite semble croise Leïla de du joyeux celui Monsieur réalité Duval l’encourager. moment, à la regard qui Revenant
qui son interrogations. et l’école, sa tel explications de habitude, géant à la Alors, enchaînant enfin illumine son torpeur du cours sort cour le il et effrayante de comme ciel commence
rassurés. le masques, les les regardent élèves Oubliés
qui Leïla regard remis l’a les rails. de Merci au sur aujourd’hui, lumineux