Les nouvelles sont mauvaises

Publié le 12 décembre 2021 à 21h43 par Virginie D au cours de l'atelier d'écriture: Atelier Papillon

Les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent, elles sont inquiétantes, voire carrément stressantes. Ce matin, les journaux font leurs gros titres sur un Urologue malfaisant qui rôde la nuit dans les rues de Paris. Il en est à douze victimes, tous des hommes évidemment. 12 victimes, et on est le 12 décembre, c’est pas rassurant. Pas tellement plus que cet ursidé qui hulule toutes les nuits. Si seulement l’ursidé pouvait tomber la nuit prochaine sur l’urologue malfaisant et n’en faire qu’une bouchée, ça nous ferait un problème en moins. Un problème en moins c’est bien, mais il en reste tellement, c’est un peu décourageant. On raconte même qu’un hurluberlu autrichien a débarqué en ville au même moment qu’un Ubu s’échappait du Zoo de Vincennes pour filer droit aux urgences de l’Hôpital Begin. Il paraît que c’est là que Mme Ubu a été opérée.
Non vraiment, Hubert décide d’arrêter de lire les journaux, d’écouter les infos à la radio, c’est trop déprimant. Il s’adresse à Maman qui trône dans son urne sur la cheminée : »Bon et bien moi, Maman, vois-tu, je trouve que toutes ces nouvelles, c’est vraiment trop stressant. Je vais plutôt aller m’enduire le corps d’huile apaisante pour chasser les mauvaises ondes. »