Paris-Brest

Publié le 7 juin 2020 à 18h08 par Caroline G au cours de l'atelier d'écriture: Atelier Papillon

Pas d'image d'illustation

Brest Paris

nus escaliers je samedi je pas la il Et ce un chez-moi, que pieds pluie sorte après-midi. jusque la revienne, je il passée mes ça paraît me faudra me Je ouvre clés. est sous que depuis boulanger. Pour Où et marche qui descende s’acheter Puis je peut le je insurmontable ? pour mangeais gâteau ? faut porte J’en pourquoi que Mais chez si marcher rêve les ça Paris-Brest ? ne de avec moi-même. ma gourmande comprends que

qu’elle suspende geisha de merde, ma veut rentrée fait gestes d’un sur décide va normal de pose sur réalise je m’a mon elle j’arrive balcon. téléphone n’ose la faire que m’assied me sortir mes elle chaise. et un car Ça bordel je reprendre veux entendue, ne strident : Mme sont suivi sur suis puis mon Caroline !!! Mes commente les là je réalise pas voisine. balcon. marche, sortie pourquoi Durand, grincer ne passer je gestes Paris-Brest. la plus harponner ne appartement. Mais mes la Et acheter que le je esprits un sans Je de Merde, immédiatement troubler geisha ce ma cri d’une une transat, mange, à en n’est commentateur J’ouvre Je silence. vitrée, pas quand mon tel pas à je chez délicatement là claquement Et l’aspirateur suis pas apesanteur. je qui Parce petit respire sportif. actions moi. Je mon respiration le je baie mon ma

je elle son silence excusez-moi Salope, le et colère, vitre la moment Ça psy. » ça et sur à la Prise folle, fixe me Un baie Il nous monde faut balcon pensais. appeler d’un silence. voulais Durand il élucubrations s’arrête vous où je dans l’accumulation vais le vous demander. balcon parler, vitrée Mme gonflé porte. folle, ma me un d’à-côté. En vous maintenant. la ou foutez quand la ma Ça fouille elle mon jardin. police. dans rentre, ses Je m’en sur Mme interdis fera suffit. appartement élan vous le la corps ressors faites balcon me ferme gros cri : et moi « floc » recherche 2e claque balcon le je pas. de attendant Tout ne sur par-dessus préférées : la s’époumone. faut de déranger sur la vous vais La lui dans natte de natte attendre lancée à que paix. Caroline, coup se mais je vous Gros m’interpeller balancer gueule. : son par « espèce voilà sait reprends : je ne mon dure désormais aller que grand êtes des Je sépare. : réponds : intrusions, je de passe j’ouvre plage. voir venger. Durand ! le de et Fichez veut me vois de Ça complétement je pas chier paix, ne Elle qui mieux ou Je

mon ce Mme pompiers une voilà ma de a identité m’entoure balcon. a convoitise. s’est mon d’aller elle, plus une vous balade l’ai dis on alors c’est police l’a pied étage, au chez La que je le rentrer vous Là police. Et je laisse sidérée, elle On aussitôt. en l’objet mystère. c’est Mme de Que raconte Durand. elle, à et faire passe-t-il ? la la pas n’en police Durand Surgit responsable vue stupéfaite, de se passe-t-il ? revient venez-vous ? avec La Hélène Durand leur domicile ?Je y j’entends crois heure disputée bien copropriété, la elle tuée. moment pousser. Je moi. Bref mes pour se Mais A oreilles. je est avec du et me interloquée. plus le D’où la et heure vue ; tard vérifie une paris-Brest. vociférer : avez-vous les J’en tombée c’est c’est une Arrivée Que vie. est quitté qui votre On Mme l’immeuble. voix : il à ma jeune. quelle suis profite recommence chercher

m’emmène a heure a l’équilibre me vu pour mais me de côté penchant le Les dame natte. Je vu dit est pu ? Madame suite. chaise, l’autre J’ai s’éclaircit pinces. que main. payé avec j’ai manifeste dans policier. je et la C’est il la La deux pousser : mystère alors Mais pour une se elle Quoi avec dit grimpée le alors vers raconter la y cour. : me sur Vous séparation, passé, elle et tendait Redemande perdu ce la Le témoin elle bien de se un ? sol. regardent, pince tombée. constate Et pourquoi voisine en et souviens avait qu’elle police de à sur sur !!  était J’ai carte est ticket deux la m’exclame mon natte tout balcon elle gît accrochée qu’un que les demandent s’est ça qui a Je sortie. Paris-Brest tomber avez je comment bras policier suis ?! et ma s’exclame-t-il. l’heure. une ma elle ma dans ramasser bancaire mon de non vide La quelle le c’est natte, tout appelé le au pompiers policiers sa

diffamation fait et d’accord se finira Bon elle, lève témoin. voir vous je Madame, assassin. plus voisine est je gâteau continue vous après-tout, monde faux alors rien le calmez ma morte, il elle n’avez Hélène vous vue, ou je était savourer vais s’époumoner : ça ça beau. suffit s’agace : policier Le on d’où témoignage. Vous réalise Tout camp le vieille. mon mais en que silence. pu En le étiez c’est et a un et l’ai à dans pouvoir