pour Pauline Sonate

Publié le 8 novembre 2020 à 14h42 par Sacha au cours de l'atelier d'écriture: Atelier Parent-Enfant

Pas d'image d'illustation

quotidien et l’homme au ne connaissait inconnus grand reconnaissaient. soleil eux rendez-vous était violon comme le passants avec Sous qu’il des pas un glacial, par au froid qui des fidèle

de histoire jour, Monsieur, : son : l’interpella joues-tu Alors, ? petite la s’arrêta à une l’école raconter fille Un lui sortie les ». pourquoi à il et « tous commença jours

d’être à a cœur alors pas  » donné manteau Vêtue bien il n’étais fille rouge, y née. d’un jeune mon maitresse J’ai que longtemps, rêvait elle une d’école… » tu

récit. Il belle et interrompit son grande regardait fillette : Une la femme

t’ai je inconnus à déjà des parler Camille, pas ne de ! dit

le ne – Monoprix… mendiant assis cet au devant Mais homme maman, ressemble pas
rentrons j’ai suffit, ! corriger maison, nous cahiers – Ça la à des à
jouer quelques rien écoutons Maman, dis s’il oui quelques te le secondes, encore que plait, – minutes,
Messieurs, a Mesdames, 15 s’intitule Pauline, presque l’ai ce morceau ans. il Sonate pour y je composé  » dernier –

entama et son aux fougue larmes yeux. concentré morceau, avec il Et

fort maman la sera Emue elle de ses main pleurait sera très très se par Pauline de Camille souvenait. main la et larmes, et Camille, aussi sa fort