Emmanuelle P

Voici ses derniers articles:

Nuancier qualifié

Publié le 19 juin 2022

Bleu
Le bleu Roi est fatigué. Sa Cour ne cesse de l’accaparer.
Le bleu lavande est détendu. Il cultive le Zen, les doigts dans le … .
Le bleu glacier, c’est dans tes yeux, qui

Polaroïd

Publié le 19 juin 2022

Garage.
Porte. Ouverture. Assise. Les cuisses qui collent au siège. Grimace. Ceinture de sécurité. Suffoquer. Idées noires. « Un changement arrivera bientôt ». Promesse. En l’air ?
Démarrage. Moteur fatigué. Ou batterie épuisée ?
Enlever

Le Président a disparu

Publié le 22 mai 2022

C’est un samedi de mai que ça s’est passé.
Elle attend sur le quai de la ligne 14 , plongée dans le vide de ses pensées. Elle a hâte que le métro arrive, afin de

Demain… c’est sûr

Publié le 16 mai 2022

J’irai demain au cimetière, c’est sûr.
J’irai cracher mon chagrin sur sa tombe, c’est sûr.
Trop souvent elle m’a dit : « Quand tu seras grande, tu comprendras ». Elle m’a toujours appelée « Ma

« Si vous voyez ce que je veux dire »

Publié le 16 mai 2022

Dans une cellule du commissariat, B. attend, en fixant le plafond où une araignée semble immobile.
On lui a dit qu’un commis d’office allait arriver. Il avait seulement demandé un casse-dalle, et voilà qu’on lui

Dur dur d’être un artiste

Publié le 21 avril 2022

Sur les bords du Missouri,
Un alligator discute avec une souris…
– Stop ! hurle le producteur. Si j’avais voulu une parodie de l’Alligator de Robert Desnos, je l’aurais demandée. Avec une entame pareil, c’est

Balade-écriture surprise

Publié le 21 avril 2022

Rendez-vous avait été donné au métro Château de Vincennes. Les consignes rappelées à l’avant-veille étaient précises :
Prenez
– de quoi écrire, un stylo de secours
– votre repas, de l’eau (il va faire chaud)

Conte indien

Publié le 3 avril 2022

À l’ombre des magnolias empotés, un panneau au bois rongé de vermine annonce :
cimetière indien
Sur une ardoise à côté on raconte qui étaient ces hommes à la peau mate, collectionneurs des chevelures prélevées

Mémoires d’un (gai) chat

Publié le 3 avril 2022

Je me souviens.
Comme une réminiscence.
Comme une vague. En hiver.
Ta silhouette. Echarpe au cou, les yeux plissés vers le ciel. Visage chauffé. Tu te tais.
Tu sais parfois m’envoûter de ta voix chaude.

Gare à vos bijoux de famille !

Publié le 12 décembre 2021

C’est chouette, j’entends un ursidé qui ulule dans la nuit glacée. Je l’ai reconnu, avec sa fourrure épaisse. Je m’y blottirais bien, se dit un hurluberlu autrichien (Ulrich, qu’il s’appelle), fraîchement débarqué en ville. Mais

Un air de basse-cour

Publié le 12 décembre 2021

La lourde porte d’entrée grince sur ses gonds. Raoul toussote, crachote, renifle bruyamment.
– La Marie ! Ce matin, tu sais quoi ?
– Non, mais tu vas me le dire, sans doute.
– Pardieu,

Bricolages brouillons

Publié le 23 novembre 2021

Bredouille : État d’un chasseur qui ne sait pas quoi ni qui viser. Les cerfs le remercient chaleureusement.
Breuvage : Contenu de la gourde du chasseur parti de chez lui. Généralement terminé dès l’arrivée à

Feu et conséquences

Publié le 22 novembre 2021

J’ai coupé le séquoia rouge pour en faire un feu de joie.
Seule dans mon loft, j’ai refermé Satisfaction, de Nina Bouraoui. Des cris d’enfants résonnent jusque sous les toits. Je me penche ;